13 avril 2021
Assurance vie et PER

Assurance vie et PER ou comment mieux préparer sa retraite?

Pour les salariés privés, il ne faut pas trainer pour préparer la retraite et penser assurance vie et PER. Plus vous y prenez à l’avance, mieux vous allez vivre quand vous aurez atteint la soixantaine. Contrairement aux idées reçues, les pensions de retraite ne sont pas toujours automatiques dans toutes les entreprises. Tout dépend de votre employeur. Mais pour pallier aux imprévus, il convient de faire quelques placements de votre côté. Retour sur les investissements à faire pour profiter d’une jolie fin de vie.

Une assurance vie : le retour de la tendance

Après quelques années à être laissé pour compte, l’assurance vie revient dans la tendance. Mais Linxea avenir est bien différente des autres offres disponibles sur le marché. On parle d’un produit qui propose non seulement un taux d’intérêt assez intéressant, mais dont les fonds restent disponibles si besoin. Il se souscrit auprès d’une entreprise d’assurance et non d’une Banque. C’est une option à envisager pour la préparation de votre retraite.
C’est auprès de l’entreprise Suravenir que vous pouvez prétendre à Linxea avenir. Pour ce faire, vous n’avez pas à régler de frais de souscription ou de pourcentage de gestion. Pour chaque compte d’assurance vie, vous aurez un gain de 0,6% annuel. À cela s’ajoute la niche fiscale pour le moins intéressante de ce type de transaction.
Et quitte à vous lancer dans cette épargne, on vous conseille le fond en euro classique. C’est plus sûr. Prenez le temps de vous former un peu en ligne pour comprendre le fonctionnement et les différents avantages de ce genre d’investissement.

Un plan d’épargne retraite : comment ça marche ?

Désormais, outre les offres pour les entreprises, le PER ou Plan d’Epargne Retraite s’adresse aussi aux simples particuliers. C’est inscrit dans la nouvelle loi PACTE. À savoir tout de même que les PER individuels peuvent prendre un peu la forme d’un contrat d’assurance vie.
Mais comment ça marche exactement ? Vous allez vous adresser à une entreprise d’assurance pour souscrire à un PER individuel. Vous allez pouvoir faire différents versements. Il y a entre autres les cotisations volontaires qui vous ouvrent d’ailleurs les portes à des avantages fiscaux. Puis, il y a les virements via vos anciens placements. Ce n’est pas la peine toutefois de liquider vos investissements pour renflouer le PER. Il est possible de faire un virement à chaque revenu. Enfin, vous pouvez demander un intéressement de la part de votre employeur. En tous les cas, les pensions que vous toucherez à la retraite dépendront essentiellement de la somme dont vous disposez sur votre compte épargne.

Les investissements financiers vs les placements immo : quelle est la meilleure option ?

Pour préparer votre retraite, devez-vous simplement vous suffire aux investissements financiers ? Ne pouvez-vous pas envisager les transactions immobilières ? Tout dépend de votre âge et de votre profil. Si vous envisagez un placement pour avoir une maison où passer vos vieux jours, passez votre tour ! À la retraite, vous ne pourriez pas vous permettre les traites et les charges qu’incombent une propriété immobilière. Une location est une bien meilleure idée. Mais si vous avez la trentaine et que vous pouvez encore garder le bien pendant 6 ans au moins avant de revendre, ce peut être une bonne idée de placement. Ce n’est qu’au-delà du sixième anniversaire que la vente de bien immobilier est réellement rentable.
En outre, si vous comptez encore énormément vous endetter pour réaliser le placement, les experts vous recommandent de passer outre. Le marché financier revient en force sur le devant de la scène. Il est moins cher et tout aussi rentable. En plus, il est facile à gérer et se décline en plusieurs sortes. De quoi vous permettre de préparer comme il se doit votre retraite.

Laisser un commentaire