16 avril 2021
Guide des parents pour apprendre à conduire à vos enfants

Guide des parents pour apprendre à conduire à vos enfants

Chaque petit geste compte et c’est pourquoi de nombreux parents emmènent leurs enfants dans leur propre voiture lorsqu’ils apprennent à conduire.

L’idée de mettre votre enfant au volant de l’un des biens les plus chers de la famille peut faire peur à de nombreux parents, mais il existe de nombreux conseils pour apprendre à conduire à votre enfant que vous pouvez suivre.

Dans ce guide, nous vous présentons les conseils à suivre lorsque vous emmenez votre enfant sur la route et ce qu’il ne faut pas faire lorsqu’il est sur le siège passager.

Apprendre à conduire à votre enfant – conseils à suivre

Souscrire une assurance pour apprentis conducteurs

Si vous souhaitez aider votre enfant à passer quelques heures supplémentaires au volant, vous devez obtenir un devis pour une assurance temporaire d’apprenti conducteur.

Vous devrez d’abord décider de la durée de la couverture, puis vous pourrez souscrire la police qui vous convient.

L’assurance pour apprentis conducteurs présente de nombreux avantages, car elle protège le rabais annuel du titulaire de la police et vous recevrez également un remboursement de votre prime non utilisée si vous réussissez votre examen avant la date prévue.

Avant de commencer vos séances d’entraînement, assurez-vous que votre assurance vous permet de souscrire un apprenant. Une fois sur le siège du passager, restez sur les routes que vous connaissez bien tous les deux pour éviter de vous énerver au début. N’oubliez pas de donner des encouragements constants en vous concentrant sur ce que votre enfant fait bien.

Tenez compte du moment de la journée

Lorsque vous commencez à sortir votre adolescent et qu’il développe ses compétences, vous devez d’abord le sortir à la lumière du jour et lorsque les conditions routières sont bonnes.

Si vous apprenez à vos enfants à conduire, réfléchissez bien au moment de la journée où vous emmenez votre enfant sur la route. Il est préférable d’éviter les heures de pointe ou lorsque les parents viennent chercher leurs enfants à l’école. Vous voulez que les routes soient vides.

Planifiez à l’avance

Avant de commencer à apprendre à votre adolescent à conduire, vous devez planifier l’itinéraire que vous comptez emprunter. Indiquez à votre adolescent la zone qu’il conduira et les compétences que vous allez développer. Cela l’aidera à se détendre et à se concentrer sur quelque chose.

 

Dans le cadre de cette planification, vous devez tenir compte des indications que vous donnez à votre enfant. Vous devez lui donner un préavis suffisant lorsque vous voulez qu’il fasse quelque chose. Au lieu de lui dire « tourne à droite maintenant », vous devriez l’aider en le prévenant davantage et en lui disant « nous tournons à droite au bout de la route ».

Emmenez votre enfant au volant avant qu’il n’ait 17 ans

La plupart des parents commenceront à penser à leurs enfants au volant après leur 17e anniversaire, mais c’est une chose que vous devriez reconsidérer.

Envisagez d’emmener vos enfants conduire avant qu’ils n’aient 17 ans. Nous avons emmené ma nièce et ma fille suivre un cours de conduite avec Land Rover, où elles ont pu conduire des voitures à travers champs et sur des collines. En plus d’être très amusant, cela signifiait que lorsque ma nièce a pris sa première leçon de conduite officielle plus tard cette année-là, elle était beaucoup moins nerveuse, et en fait assez excitée.

Bien qu’il soit bénéfique de sortir votre enfant plus tôt, vous devez vous assurer qu’en tant que parent, vous êtes équipé pour l’emmener à une séance d’entraînement.

Apprendre les bases de la circulation sur la route à un enfant permet de lui assurer une totale sécurité. Avec un dispositif simulateur conduite enfant, ce type d’apprentissage devient plus simple et plus rapide. Le simulateur constitue un appareil technologique moderne et innovant qui projette l’enfant dans une dimension virtuelle où il fait face à des situations de simulation de circulation sur route.

La patience est la clé

Il est important que votre fils ou votre fille se sente à l’aise lorsque vous les sortez, et s’énerver ou crier ne fera qu’empirer les choses.

En restant patient et en évitant le stress, vous rendrez l’expérience plus agréable non seulement pour lui, mais aussi pour vous.

Le meilleur conseil que nous puissions vous donner est de faire preuve de beaucoup de patience et de respirer ! Pour vous assurer que ce n’est pas une expérience stressante pour les deux, parlez de ce que vous allez faire lorsque vous sortirez ensemble en voiture pour vous aider tous les deux à vous préparer mentalement. De plus, les sorties doivent être courtes et agréables, et se dérouler en terrain connu.

Donnez le bon exemple

Lorsque vous conduisez, vous devez suivre de bonnes pratiques de conduite, en particulier lorsque votre enfant est passager.

Des gestes comme essayer de passer le feu jaune ou changer brusquement de voie peuvent être appris par votre enfant et il peut les mettre en pratique lorsque vous lui apprenez.

Ce qu’il faut éviter

Ne faites pas de suppositions

Vous savez peut-être ce que signifie un panneau de signalisation ou qui a la priorité à un rond-point, mais un apprenti conducteur ne le sait pas. Ils vont faire des erreurs, comme vous l’avez fait lorsque vous avez pris le volant pour la première fois. Si un apprenti conducteur fait une erreur par manque de connaissances, cela fait partie du processus et vous devez accepter que cela se produise.

Ne vous agitez pas

Si vous êtes stressé, imaginez ce que pense votre enfant ?

Il est important de rester calme et de ne pas s’agiter, car cela peut déteindre sur votre enfant et le stresser dans certaines situations sur la route.

Ne parlez pas à votre enfant de façon condescendante

L’une des pires choses que vous puissiez faire est de parler à votre enfant lorsqu’il s’entraîne à la conduite, car cela pourrait le contrarier.

Vous devez éviter d’utiliser des commentaires tels que « tu es trop distrait » et devez plutôt être précis sur ce que vous voulez qu’il fasse. Vous devez également faire l’éloge de ses bonnes performances.

Avec une bonne formation et de la patience, votre enfant peut être l’un des meilleurs conducteurs. Tout dépend des leçons que vous lui donnez et de la manière dont vous les lui apprenez. Grâce à ces conseils, vous devriez être en mesure de donner à vos enfants de bonnes leçons qui leur permettront d’acquérir de bonnes habitudes de conduite tout au long de leur vie.

Laisser un commentaire