9 juillet 2020
démence vasculaire

Tout savoir sur la démence vasculaire

La démence vasculaire agit généralement sur les aspects intellectuels et sociaux, tant et si bien que cela peut rendre le quotidien du malade quelque peu difficile. Quelles sont ses causes ? Ses symptômes ? Son traitement ? Ici, les réponses.

Tout savoir sur la démence vasculaire

La démence constitue une maladie générique qui touche, dans la généralité des cas, les personnes âgées. Ce terme est en fait utilisé pour caractériser le déclin progressif des capacités mentales. La démence vasculaire, en particulier, agit sur les aspects intellectuels et sociaux, tant et si bien que cela peut rendre le quotidien du malade quelque peu difficile. Mais quelles sont les causes de cette maladie ? Quels sont ses symptômes ? Et qu’en est-il de son traitement ? Découvrez toutes les réponses, ici.

Quelles sont les causes de la démence vasculaire ?

La maladie d’Alzheimer constitue la plus fréquente cause de la demence vasculaire. En effet, elle représente 60 à 80 % des cas et touche approximativement 5 % des personnes âgées de plus de 65 ans. Les facteurs de risques les plus importants, pouvant faire que l’Alzheimer se développe, sont le vieillissement et les antécédents familiaux.
Ce trouble peut également apparaitre lorsque le flux sanguin diminue et entraine le déclin des cellules qui sont présentes dans le cerveau. Dans ce genre de cas, les vaisseaux sanguins cérébraux sont généralement obstrués par des caillots de sang ou des dépôts graisseux.
Une fissure des cellules nerveuses qui se situent dans deux zones spécifiques du cerveau est aussi une des causes de la démence.

Les parties atteintes sont notamment le lobe frontal et le lobe temporal.

Ce qui peut donc inévitablement modifier les capacités linguistiques, le comportement et la personnalité du malportant.
Par ailleurs, ses origines peuvent être mixtes et le trouble survient principalement à un âge avancé. Toutefois, la démence à corps de Lewy, la maladie d’Huntington, de Parkinson ou de Creutzfeldt-Jakob peuvent en outre provoquer des symptômes. Sans oublier que la consommation d’alcool et de drogues constitue un facteur majeur de la dégénérescence du cerveau.

Comment se manifeste-t-elle ?

Bien que la demence vasculaire se manifeste de manière différente chez chaque personne, certains symptômes sont tout de même fréquents. Les voici :

  • Perte progressive de la mémoire par rapport à des événements récents ;
  • Incapacité à assimiler de nouvelles choses ;
  • Habitude à égarer des objets, à redire inutilement les mêmes choses, à être confus, à se perdre dans des endroits qui sont pourtant familiers ;
  • Désintégration graduelle du jugement ainsi que des capacités à raisonner ;
  • Tendance accrue à s’agiter, à déprimer, à être irrité et à être anxieux ;
  • Grande difficulté à communiquer correctement et à employer les bons mots ;
  • Changement de personnalité et saute d’humeur ;
  • Réduction importante de la capacité de concentration ;
  • Incapacité à organiser et à réaliser des tâches étape par étape.

Ces signes sont donc les plus récurrents lorsqu’il est diagnostiqué qu’une personne est atteinte de démence. Cependant, avant d’être officiellement reconnus, ces symptômes doivent être bien sévères. La maladie est grave lorsqu’elle affecte l’indépendance et la capacité de la personne à exécuter des tâches quotidiennes.

Comment traiter un tel trouble ?

Le traitement de la démence varie souvent selon la cause de celle-ci. Mais pour minimiser les pertes de mémoire ainsi que les changements graves de comportements, il est possible d’utiliser des médicaments. Entre autres, les tranquillisants et les antidépresseurs sont efficaces. Les amplificateurs cognitifs et les anticonvulsivants également. Sans oublier les médicaments anxiolytiques.
En cas de demence vasculaire, il est aussi important de prévenir les accidents vasculaires cérébraux. Il se peut effectivement qu’une personne souffre d’une pression artérielle, d’accident ischémique transitoire ou d’un taux de cholestérol assez élevé. L’individu devrait alors recevoir des traitements intenses contre ces troubles, afin de prévenir l’éventuelle apparition d’un AVC.
Vous souhaitez traiter ou aider une personne atteinte de démence ? Eh bien, sachez qu’il est avant tout essentiel de définir ce que celle-ci peut encore faire quotidiennement, de manière sécuritaire. Vous devez en effet l’encourager à poursuivre ses activités habituelles et à maintenir, autant que possible, une vie sociale. Aidez-la également à conserver un mode de vie sain, au moyen de solutions efficaces. Pour cela, vous pouvez lui conseiller de petits exercices physiques, un régime alimentaire adéquat et une hydratation suffisante. À noter que les diètes spécifiques sont souvent superflues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *