2 décembre 2022
extraction adn mitochondrial

Comment fonctionne une analyse ADN ?

De nombreuses situations, dont notamment les résolutions d’affaires criminelles ainsi que les tests de lien de parenté génétique, requièrent l’analyse génétique de l’ADN. Avant de comprendre comment cette analyse scientifique permet de faciliter l’identification humaine, il est important de comprendre le déroulement de celle-ci. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’analyse ADN.

L’acide désoxyribonucléique

 

Comprendre la notion de l’ADN

L’acide désoxyribonucléique, communément appelée ADN, est définie, dans le domaine de la microscopie, comme une macromolécule biologique. L’ADN, tout comme l’Acide ribonucléique ou ARN, est un acide nucléique qui contient toute l’information génétique. Son ensemble est appelé génome humain. Prenant l’apparence d’une double hélice, l’ADN se présente comme un plan de conception et de fonctionnement unique à chaque être vivant.

 

L’ADN : où se trouve-t-elle ?

Chaque cellule est composée d’un noyau renfermant le matériel génétique, aussi appelé les chromosomes. Ces chromosomes possèdent de multiples gènes, ce qui fait la particularité de chaque humain. A titre d’exemple, les chromosomes sexuels de l’être humain déterminent la sexualité de celui-ci. Entre autre, le chromosome X pour le sexe féminin et le chromosome Y pour le sexe masculin. Ainsi, l’ADN peut se retrouver dans toutes les cellules du corps comme les cellules de la peau, les cellules hépatiques ou éventuellement dans les structures cellulaires appelées mitochondries. En d’autres termes, tous les tissus biologiques, comme le sang, la salive, les cheveux ou encore le sperme, peuvent-être des sources potentielles d’ADN.

 

Le procédé d’extraction d’ADN

 

Le principe du procédé

L’ADN est une macromolécule qui peut facilement être extraite. En effet, cet acide se trouve dans toutes les cellules, son extraction revient ainsi à l’isoler des tissus et des cellules. Généralement, l’extraction de l’ADN se voit particulièrement utile lors des recherches de biologie moléculaire dont :

  • la polymerase chain reaction ou PCR qui permet d’amplifier les séquences d’ADN ;
  • le séquençage qui permet de déterminer la succession linéaire des bases qui prennent part à la structure de l’ADN ;
  • le clonage qui permet d’isoler et reproduire les gènes.

Le code génétique propre à chacun permet également de s’assurer de la lignée d’une hérédité en comparant les ADN donnés à ceux d’un ancêtre.

 

Zoom sur les techniques d’analyse génétique

 

Les étapes d’extraction adn mitochondrial

L’extraction adn mitochondrial représente un procédé d’extraction scientifique, lire cet article pour plus d’information. Cette extraction d’ADN demande l’expertise génétique d’un professionnel et peut s’effectuer d’une multitude de façons. Dans le cas général, les principales étapes d’extraction sont :

  • la lyse des cellules ;
  • l’élimination des protéines ;
  • l’élimination des acides nucléiques dont l’acide ribonucléique ;
  • la concentration de l’ADN par précipitation à l’éthanol.

Le RFLP

La comparaison des empreintes génétiques

Le RFLP soit le Polymorphisme de longueur des fragments de restriction, est une technique utilisée dans le but de comparer des empreintes génétiques dans les tests de lien de parenté. Pour ce faire, l’expert en génétique extrait l’ADN avant d’effectuer une hydrolyse grâce à une enzyme de restriction. Par la suite, les fragments de restriction sont séparés pour obtenir l’ADN monocaténaire par dénaturalisation de celle-ci. L’acide est transféré sur une membrane, puis renforcé par fixation dans le but d’avoir un visuel des fragments.

 

Les fragments d’ADN par ADN polymérase

L’ADN polymérase représente l’élément essentiel du processus de réplication de l’ADN. Lorsqu’une molécule d’ADN à double brin est génétiquement copiée en deux molécules d’ADN identiques, l’ADN polymérase les lit pour créer de nouveaux brins par assemblage. Ainsi, les fragments d’ADN peuvent-être synthétisés et transcrits par l’ADN polymérase.

 

Le PCR

Le PCR est un test qui permet d’amplifier de manière exponentielle les acides nucléiques. Grâce à une faible quantité d’acide nucléique et d’amorces, la séquence d’ADN peut être dupliquée.

 

Le séquençage

Les informations qui permettent à l’humain de se reproduire se trouvent dans la séquence d’ADN. En d’autres termes, le séquençage permet de définir l’ordre d’enchaînement des nucléotides.

Laisser un commentaire