29 février 2024
Le bambou : essentiel de la culture vietnamienne.

Le bambou : pilier de la culture vietnamienne

Le bambou, tout comme le riz, revêt une importance primordiale dans la culture vietnamienne. Cette plante, faisant partie de la famille des roseaux, imprègne non seulement la vie quotidienne des Vietnamiens, mais aussi leur artisanat, leur gastronomie, et divers autres aspects de leur culture. Dans cet article, nous examinerons les multiples dimensions du bambou au Vietnam, ses diverses applications, et les raisons pour lesquelles il est si vénéré par la population locale.

Élément décoratif et quotidien

Au Vietnam, le bambou est une ressource inépuisable qui pousse abondamment et rapidement, en faisant un matériau privilégié pour de nombreux artisans. Grâce à sa flexibilité, son élasticité et sa résistance à la traction, le bambou est un matériau précieux utilisé dans la fabrication d’une multitude d’objets traditionnels. Les artisans se servent du bambou pour fabriquer des chapeaux coniques, des baguettes pour les repas, des nasses pour la pêche, des flûtes, des pipes à eau, des outils agricoles et même des meubles, adaptés au voyage sur mesure au Vietnam.

Le bambou représente une ressource abondante et durable au Vietnam. Sa croissance rapide et sa disponibilité en font un matériau privilégié pour de nombreux artisans vietnamiens. Grâce à sa flexibilité, son élasticité et sa résistance exceptionnelle à la traction, le bambou est utilisé de manière précieuse dans la création d’une multitude d’objets traditionnels. Les artisans se servent du bambou pour fabriquer des chapeaux coniques, des baguettes pour les repas, des nasses pour la pêche, des flûtes, des pipes à eau, des outils agricoles et même des meubles.

Arme et ration

Le bambou a eu un rôle surprenant dans l’histoire du Vietnam, notamment lors des périodes de conflit telles que la guerre d’Indochine et la guerre du Vietnam. Les soldats du Nord-Vietnam ont exploité les propriétés exceptionnelles du bambou, en particulier sa résistance, pour la fabrication d’armes, notamment des pièges. De plus, le riz gluant, une ration alimentaire essentielle pour les combattants, était fréquemment conservé dans des bambous.

Le rôle du bambou dans l’édification des habitations

Le bambou joue un rôle crucial dans la construction de maisons, surtout à une époque où la durabilité des matériaux et la protection de l’environnement sont des préoccupations majeures. Depuis des millénaires, au Vietnam, le bambou est un matériau privilégié pour la construction des habitations. Dans les zones rurales, les maisons sont souvent entièrement construites en bambou, incluant la structure, la charpente, les cloisons en bambou tressé, et même le sol avec des lattes en bambou. Même dans les constructions modernes, qui utilisent des matériaux plus robustes, le bambou est souvent sollicité pour la réalisation des échafaudages.

De nos jours, de plus en plus d’architectes vietnamiens explorent de nouvelles avenues en utilisant le bambou comme matériau de construction. Un exemple notable est l’architecte Vo Trong Nghia, qui a reçu plusieurs récompenses pour ses conceptions novatrices mettant en valeur le bambou.

Construction d’embarcations en bambou

Lorsque vous explorez la côte vietnamienne, il est probable que vous aperceviez les traditionnelles embarcations en bambou tressé appelées “thuyen thung” en vietnamien. Principalement utilisées comme annexes sur les bateaux de pêche, ces embarcations sont appréciées pour leur flexibilité et leur légèreté, en faisant ainsi des moyens de transport pratiques. Leur forme circulaire est obtenue par l’assemblage de fines membrures de bambou maintenues ensemble par des attaches au panier. Pour garantir leur étanchéité, les artisans utilisent de la résine pulvérisée, de la chaux, ainsi que de la bouse de vache ou de buffle pour boucher les interstices entre les éclisses. À Cam Thanh, près de Hoi An, vous avez même la possibilité d’embarquer sur l’un de ces bateaux en bambou et d’apprendre la technique de navigation spécifique qui leur est associée.

Le rôle du bambou dans la cuisine vietnamienne

Le bambou joue un rôle central dans la gastronomie vietnamienne. Les jeunes pousses, récoltées dès leur émergence du sol, sont très prisées. Après avoir subi une cuisson à l’eau ou au grill pour éliminer leur amertume, leur cœur est souvent intégré dans divers plats tels que les salades, les fritures ou les sauces. Les feuilles, le cœur et le liquide sucré des tiges sont également consommables. Les pousses de bambou offrent une richesse en fibres, acides aminés, vitamines, silicium, calcium, phosphore et potassium. Elles sont peu caloriques, croquantes et dégagent une saveur évoquant la noisette ou l’artichaut. De plus, leur digestibilité les rend adaptées aux personnes fragiles et aux enfants. Dans certaines régions isolées des montagnes du nord du Vietnam, les habitants consomment même de la cendre de bambou pour compenser leur déficit en sel.

Le bambou représente une ressource indispensable et multifonctionnelle dans la vie au Vietnam. Que ce soit dans l’artisanat, la construction, la pêche ou la cuisine, le bambou occupe une place centrale dans la culture et le mode de vie vietnamiens. C’est une plante qui symbolise la richesse et la variété de cette nation asiatique, et son utilisation ne cesse d’évoluer, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives pour l’avenir.

Laisser un commentaire