31 janvier 2023
massage shiatsu

Est-ce que le massage shiatsu fait mal ?

Le shiatsu est une technique de massage qui consiste à utiliser les doigts et les paumes pour exercer une pression sur les points d’acupuncture et les méridiens d’énergie du corps. Cette pression peut être profonde et ciblée, mais elle ne devrait pas être douloureuse. En général, le shiatsu est considéré comme une technique de massage relaxante et agréable, mais chaque personne réagit différemment au massage et certains peuvent ressentir une certaine gêne ou inconfort au début de la séance. Si vous ressentez de la douleur pendant le massage, il est important de le faire savoir à votre masseur afin qu’il puisse ajuster la pression ou la technique utilisée. En général, le shiatsu est une technique de massage bénéfique pour la santé et le bien-être, mais il est recommandé de discuter de vos attentes et de vos préoccupations avec votre masseur avant de commencer une séance.

Une réaction désagréable, mais heureusement passagère

shiatsu

Il est normal d’avoir une réaction désagréable après une séance de shiatsu, car cette technique de massage implique des pressions fortes sur les points de pression du corps. Cependant, cette réaction devrait être passagère et ne devrait pas persister longtemps. Si vous avez des douleurs ou des inconforts persistants après une séance de shiatsu, il est recommandé de consulter un professionnel de santé pour obtenir des conseils et un traitement approprié. Il est également important de choisir un masseur professionnel compétent et qualifié pour pratiquer le shiatsu afin de minimiser le risque de réactions indésirables.

 Pourquoi cela n’apparait-il qu’après la séance ?

Après une séance de Shiatsu, les clients généralement ressentent un soulagement et une sensation de libération intérieure. Ils peuvent également constater une amélioration de leur mobilité. Cependant, il est recommandé de prendre soin de son corps en évitant les activités physiques intenses et en restant calme pendant les deux jours qui suivent la séance. Il est également important de bien s’hydrater pour éliminer les toxines et de rester dans une énergie paisible en faisant le moins d’efforts possible. Si vous ressentez de la fatigue ou des courbatures après une séance de Shiatsu, cela peut être le signe que votre corps a besoin de récupération et qu’il effectue des réparations au niveau cellulaire par de petites inflammations. Ces inflammations peuvent causer des douleurs temporaires.

Des signes de bon augure

Bien que désagréable, l’effet rebond qui peut se manifester après une séance de Shiatsu est en général une bonne chose. Cela signifie que l’organisme a réussi à corriger les problèmes qui sont à l’origine des symptômes ressentis. Cela peut entraîner la disparition de plusieurs symptômes et empêcher leur réapparition, à condition que la personne ne répète pas des comportements néfastes pour sa santé. Par exemple, si une personne souffre d’insomnie et continue à passer de longues heures devant un écran avant de se coucher, elle risque de continuer à être insomniaque même si elle reçoit un Shiatsu chaque semaine. Dans ce cas, il pourrait être utile de s’intéresser à un traumatisme émotionnel inconscient lors de la séance de Shiatsu. Après une séance, il est fréquent de ressentir de la fatigue, des courbatures et des douleurs qui peuvent migrer d’une zone à une autre. L’intensité de ces effets peut varier en fonction de la chronicité des problèmes, des tissus concernés et de l’importance du traumatisme à l’origine des maux.

 Le prix a payer 

massage shiatsu

La douleur a une fonction importante : c’est un signal d’alarme qui incite la personne à réagir et à chercher de l’aide. Elle peut être aiguë ou chronique et peut varier en intensité. Elle peut être présente en toile de fond de manière supportable pendant des années, mais elle indique souvent que le corps est confronté à un déséquilibre permanent et qu’il s’épuise à essayer de s’adapter. Lorsque l’obstacle qui cause ce déséquilibre est éliminé, l’organisme peut entamer un processus de réparation, qui consomme de l’énergie et peut provoquer des oedèmes de réparation aux endroits qui ont besoin d’être remodelés. Cependant, lorsque l’espace est limité, par exemple au niveau de la sortie des nerfs de la colonne vertébrale, de la base du crâne, de la clavicule, du canal carpien ou de certaines articulations, l’oedème peut causer une compression douloureuse, parfois plus intense qu’avant la consultation.

Laisser un commentaire