26 novembre 2020
vin français et saveurs du terroir

Petit guide du vin français

Le raisin pousse pratiquement partout en France et produit du vin français de qualité. En fait, il existe des zones viticoles sur tout le territoire national, à l’exception de la côte nord. Parmi les 750 000 hectares de vignobles, on compte environ 200 variétés de raisins. Certains sont très connus, comme le Sauvignon Blanc et le Pinot Noir, tandis que d’autres, comme le Melon de Bourgogne et le Mourvèdre, ne le sont pas autant.

Un terroir incontournable

Plus que la variété de raisin, le vin français est une affaire de terroir. Ce terme décrit les conditions du sol, le climat et l’altitude. Tous des facteurs fondamentaux pour le bouquet et le goût final du vin. La partie « terroir » de l’étiquette de la bouteille vous indique d’où vient le vin.

Tout sur les crus

Outre le terroir, le cru vous en dit long sur un vin français. Signifiant « croissance » (du français croître pour croître), un cru vous dit où et comment un vin a été produit. Le terme fait référence à un vignoble et à un producteur de vin particulier, et indique un vin de qualité.

  • Grand cru

Les vins ne sont pas meilleurs que les grands crus. Il désigne le vignoble et la production de vin de la plus haute qualité dans une région, en particulier en Bourgogne et en Alsace. Inventé en 1855 pour l’Exposition universelle de Paris afin de distinguer les vins de Bourgogne, le terme est aujourd’hui synonyme de véritable bon vin.

  • Premier cru

Ce terme désigne un vin pas tout à fait aussi prestigieux qu’un grand cru, mais juste un cran en dessous. Attendez-vous donc à un bon vin provenant d’une bouteille dont l’étiquette porte la mention « premier cru ».

  • Cru bourgeois

Cette étiquette a été introduite en 1920 et est utilisée pour les vins qui ne figurent pas dans les listes des autres crus. Si les vins de cru bourgeois ne sont pas tout à fait dans la même ligue, le label garantit la qualité à un prix généralement bien inférieur.

Types de vins français

Sous l’égide du système d’appellation d’origine contrôlée (AOC), appelée en Europe appellation d’origine protégée (AOP), la France classe ses nombreux vins en trois types. Cette division permet de protéger les meilleurs vins de la concurrence non réglementée et donne un coup de pouce au consommateur en indiquant clairement les niveaux de qualité.

Contrairement au terroir, l’AOP ne vous dit rien sur la région ou le type de vin (rouge, blanc, rosé ou mousseux) ; mais elle révèle la qualité du vin. Et pour ce faire, elle divise le vin en trois catégories :

  • Appellation d’Origine Controlée (AOC)

L’étiquette AOC indique la meilleure classification possible pour un vin. Inventée à l’origine en 1923 pour sauvegarder l’étiquette de Châteauneuf du Pape, l’AOC est aujourd’hui la catégorie la plus recherchée. Quelque 364 vins français ont le statut d’AOC et pour le conserver, ils doivent remplir des conditions strictement réglementées en matière de méthode et de volumes de production.

  • Indication Géographique Protégée (IGP)

Plus bas dans le tableau de classement, les vins IGP représentent environ 15 % des vins français. Le label IGP a remplacé la catégorie des vins du pays pour les meilleurs vins de tous les jours. Contrairement aux AOC, le label IGP indique clairement une zone géographique spécifique.

Vous trouverez plus d’informations sur le vin français dans ce blog made in France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *