31 janvier 2023
À quoi consiste le métier de chaudronnerie

À quoi consiste le métier de chaudronnerie ?

La chaudronnerie est un métier qui consiste à fabriquer des équipements à partir de tôles telles que l’acier, l’inox, le cuivre, le tube et profilé. Autrement dit, le travail d’un chaudronnier consiste à découper, plier, assembler et souder des tôles de métal plus ou moins épais comme l’aluminium et l’inox. Il travaille aussi sur les tubes ronds pour les garde-corps en inox, les réservoirs, citernes, bouteilles de gaz. Son travail peut aller jusqu’à la conception d’ailes d’avion et d’ustensiles de cuisine. Dès le Moyen Âge, les compagnons chaudronniers martelaient et battaient la tôle pour créer des chaudrons du quotidien et des œuvres d’art religieux. Des machines telles que les poinçonneuses et les machines à filer sont apparues au 19e siècle. Bien que le métier ait évolué, de nombreuses méthodes de fabrication de chaudrons ont survécu.

La chaudronnerie industrielle de nos jours

Il existe de nombreuse structure spécialisée dans la recherche et la construction d’ensembles complets de fabrication de chaudières.

Parmi ces sociétés, Castel CT a acquis actuellement la capacité à fonctionner sur des échelles mécaniques relativement importantes. De plus, ses chaudronniers disposent des compétences manuelles et de la robustesse, nécessaires pour manier les machines-outils indispensables à ce métier. Son équipe suit régulièrement des formations pour mettre à jour ses connaissances et maîtriser les différents logiciels comme le CAM, DAO. Le numérique, comme on le sait, a pris une grande importance dans la conception d’un objet.

Comment devenir chaudronnier ?

La connaissance des propriétés des différents matériaux doit faire l’objet d’une connaissance complète des constructeurs de chaudières. Les fabricants de chaudières utilisent des outils toujours à jour, la plupart du temps avec des réglages à commande numérique, pour découper des pièces en tôle selon des lignes précises et façonner les pièces selon les besoins. En effet, une maîtrise des logiciels informatiques permettant la maîtrise des outils fait partie des priorités de la profession, tout comme la capacité à évaluer les volumes dans l’espace.

Une certaine aisance dans l’exécution manuelle est un avantage lorsque la charge de travail exige un haut degré de précision. La capacité physique est importante car il faut parfois transporter des pièces et des machines lourdes, mais la technologie a tendance à atténuer ces limitations. Le métier de chaudronnier est généralement un travail d’équipe qui nécessite une collaboration étroite car il est composé d’une grande variété de métiers.

Les techniciens en fabrication de chaudières ont suivi une formation qualifiante leur permettant d’œuvrer dans le domaine de la fabrication de chaudières industrielles. Des personnels expérimentés veillent à un fonctionnement, dans le respect des normes et procédures, et cela de la conception à la maintenance. Un suivi sur site est effectué à chaque conception.

Quelles étapes doivent-être passées dans la fabrication en chaudronnerie ?

Création d’un produit

Il faut tout avant tout étudier les dessins qui permettent de créer les objets. L’étape suivante consiste à transférer les spécifications géométriques grandeur nature du dessin sur une feuille. Le technicien va alors suivre la trace des côtes et couper les morceaux avec des ciseaux ou un chalumeau.

Le mode d’assemblage

Les chaudronniers peuvent utiliser l’une des trois méthodes d’assemblage suivantes : En soudure par points, en rivet, avec des agrafes ou en collage.

  • Assemblage démontable : Bien sûr qu’il y a l’ensemble de vissage et d’écrous qui sont le boulonnage. Le système de verrouillage mécanique a par contre besoin de ressort, clip, ou de cylindre. Et le Système de libération rapide avec un autoclave.
  • Assemblage mécanique permanent consiste à agrafer, pour des feuilles fines jusqu’à 1,5 mm. Cela requiert le pliage et sertissage des bords de la feuille. Les rivets sont utilisés pour des pièces de toutes épaisseurs. Le dernier est le traitement qui consiste à former une expansion radiale du tube par mandrinage ou avec la pression hydraulique, entraînant une déformation plastique.
  • Assemblages fixes basés essentiellement sur la technologie du soudage ou du brasage.

Laisser un commentaire